Oran, l'ouverture au monde


Publié initialement le mercredi 19 juillet 2017
0
1
0
 
 

Le nouveau numéro de ParisAlger, qui vient de paraître, consacre douze pages à l'essor économique d'Oran et à l'expansion internationale de ses entreprises.


ParisAlger inaugure dans son dernier numéro (www.boutique-parisalger) des focus régionaux » destinés à mettre l'accent sur le développement économique des grandes métropoles algériennes et notamment sur leurs entreprises exportatrices. Le but est de faire connaître les produits ou services que proposent celles-ci. Après Oran, notre magazine ira à Blida, Constantine, Bejaia, Annaba, Tlemcen, etc. Comme le montrent nos images, ParisAlger a été partenaire du salon d'été d'Oran. 



C'est une « ville dans la ville », une vaste perspective d'immeubles, d'hôtels internationaux, de nouveaux bâtiments publics, d'équipements sportifs, de chantiers en cours et de rocades routières. L'extension d'Oran vers l'Est est venue s'accoler à la vieille ville d'Oran, comme un pendant moderne à la forteresse du XVIe siècle et à Notre Dame de Santa Cruz qui dominent le port du côté Ouest.

La deuxième plus grande ville d'Algérie (1 350 000 habitants dans l'agglomération) s'est développée de façon spectaculaire au cours des dernières années. La préparation des Jeux Méditerranéens de 2021 entretient le rythme des aménagements urbains.

Oran reste le grand port qu'il est depuis l'Antiquité, la ville savante avec son université réputée, le carrefour des influences berbères, arabes, ottomanes et européennes. Les quartiers ont gardé des noms français, comme Saint Charles, Victor Hugo, Les Castors ou Gambetta. Des habitants savent encore où est la maison natale d'Yves Saint-Laurent. L'architecture espagnole est omniprésente.

Le commerce est dans les gènes de la métropole. Elle offre une palette de produits, des hydrocarbures d'Arzew aux produits agricoles de l'arrière-pays en passant par le nouveau pôle mis en place pour accueillir l'industrie automobile. Une palette de service aussi, notamment aux milliers de touristes algériens qui viennent tripler sa population pendant les mois d'été.

La promotion des produits algériens est l'un des objectifs essentiels de la Chambre de Commerce et d'Industrie de l'Oranie, dont nous interviewons le président, Mouad Abed, dans les pages suivantes. Elle coïncide avec l'effort d'exportation engagé par le gouvernement algérien pour réduire le déficit de sa balance commerciale.
Les entrepreneurs oranais attendent beaucoup des pays européens, notamment de la France.

D'abord, pour valoriser l'image de l'Algérie en matière de tourisme. Karim Cherif, président d'Eden groupe, grand expert algérien en ingénierie touristique, explique à ParisAlger combien les clichés à propos de l'Algérie sont dépassés.

Ensuite, pour promouvoir les produits algériens dans toute l'Europe. Le message des entrepreneurs est simple : davantage de show rooms, de « semaines de l'Algérie » chez les grands distributeurs, de zones logistiques spéciales dans les ports et aéroports, et plus de mise en avant de la qualité des produits du terroir. L'appui des grandes villes auxquelles Oran est jumelé, Bordeaux et Strasbourg, de même que celui de Marseille, est appelé en soutien des nouvelles exportations algériennes.

Oran se tourne aussi largement vers les pays du Golfe, les pays de l'Est européen et aussi de plus en plus vers les pays de l'Afrique sub-saharienne. C'est la « nouvelle frontière » des efforts algériens, dans une grande diversité de secteurs, de l'agriculture jusqu'aux produits pharmaceutiques.

L'Oranie se veut aussi terre d'attraction des investissements, en s'appuyant à la fois sur les mesures d'assouplissement prises au niveau national et sur les spécificités d'Oran « El Bahia », la ville « radieuse », dynamique et agréable à vivre.
Plus d'actualités
30/05/2017 | 21:36

L'avenir des villes au sud de la méditerranée : Neopolis ou Necropolis ?

Oran, Sfax, Alexandrie ou Tanger peuvent très bien devenir les nouvelles Barcelone ou San Franscisco. Une tribune de Boualem Aliouat.
L'avenir des villes au sud de la méditerranée : Neopolis ou Necropolis ?
11/04/2017 | 09:27

Une nouvelle organisation d'exportateurs algériens

Djamel Eddine Seid, président de la nouvelle FNEIA, appelle le réseau diplomatique algérien à soutenir les efforts des entreprises du pays à l'exportation.
Une nouvelle organisation d'exportateurs algériens
27/02/2017 | 23:02

Naissance des premiers clusters algériens

Faire travailler ensemble des entreprises, des universités, des collectivités locales : c'est l'enjeu des nouveaux pôles de compétitivité qui apparaissent en...
Naissance des premiers clusters algériens
26/01/2017 | 13:35

Investissements en Algérie

Les entreprises françaises affichent leur optimisme
Investissements en Algérie
07/07/2017 | 23:21

Japon-France-Algérie-Afrique : les nouvelles voies de la coopération

Le cabinet d'avocats LPA-CGR a réuni mercredi à Paris des hommes d'affaires français et japonais pour souligner l'intérêt de coopérations pour aller ensemble...
Japon-France-Algérie-Afrique : les nouvelles voies de la coopération
Rédiger un commentaire
  
Nom *
Email *
Votre commentaire *
Recevez la newsletter
de l'Euroméditerranée et retrouvez
tous les mois l'actualité franco-algérienne
OK
Groupe Benamor
© All Contents |  Contacts | Mentions légales
{POPUP_CONTENT}