Le plafonnement des importations de véhicules


lundi 09 mai 2016
0
0
0
0
0
 
 

Une vidéo d'Algérie Online. Les importations de véhicules sont plafonnées à 1 milliard de dollars pour l'année 2016. C'est ce qu'a déclaré le 8 mai M. Saïd Djellab, directeur du commerce extérieur sur les ondes de la radio Chaine 3.




Voir la chaîne Youtube d'Algérie online
Les importations de véhicules sont plafonnées à 1 milliard de dollars pour l'année 2016. C'est ce qu'a déclaré M. Saïd Djellab, directeur du commerce extérieur sur les ondes de la radio Chaine 3, ce matin dimanche 08 mai. La facture des importations de véhicules s'était élevée à 3,45 milliards de dollars en 2015 (contre 5,26 milliards en 2014 soit une baisse de -34,4%). Les pouvoirs publics avaient déjà annoncé que les importations seraient limitées à 152.000 véhicules mais n'avaient pas défini de plafond financier.

Le directeur du commerce extérieur a précisé sur la même antenne que les travaux du comité d'évaluation ont pris fin ce week-end et que les licences seront signées aujourd'hui même. 40 concessionnaires ont été jugés éligibles à l'obtention d'une licence d'importation alors qu'ils étaient 80 à en faire la demande.

M. Djellab a également précisé qu'aucun concessionnaire ne pouvait obtenir un quota supérieur à 15.000 véhicules et qu'un plafond en valeur a été déterminé pour chacun afin d'éviter qu'ils n'importent que des véhicules "haut de gamme" . Les véhicules de tourisme, de transport de marchandises (légers et poids lourds) ainsi que les autobus sont tous soumis à la licence d'importation. Les importations d'engins de travaux publics, elles, ne sont pas soumises à ce nouveau système de licence. Les importations de véhicules par des particuliers ou des entreprises pour leur propre besoins et qui ne sont donc pas destinés à la revente sont également dispensées de la licence.
Plus de vidéos
22/06/2016 | 11:00

Mais pourquoi l'Algérie exporte-t-elle aussi peu ?

Les chiffres des exportations de l'Algérie vers l'UE sont accablants. Plus des deux-tiers sont des dérivés d'hydrocarbures. Dans le secteur agro-alimentaire,...
Mais pourquoi l'Algérie exporte-t-elle aussi peu ?
24/05/2016 | 12:38

Automobile : après les Français et les Allemands, les Iraniens...

Les entreprises algériennes poursuivent leur coopération avec les constructeurs automobiles internationaux pour implanter des usines de montage,...
Automobile : après les Français et les Allemands, les Iraniens...
21/10/2016 | 10:24

Contrefaçon et marché informel : le couple infernal

Les contrefaçons sont un fléau, dans tous les pays. Elles se développent particulièrement dans les pays où la corruption, le manque de contrôles et le commerce informel...
Contrefaçon et marché informel : le couple infernal
05/10/2016 | 09:49

Le Maghreb face à l'Afrique

L'Algérie, le Maroc et la Tunisie veulent tous développer leurs relations avec le "continent de demain" que pourrait être l'Afrique...
Le Maghreb face à l'Afrique
04/07/2016 | 17:39

Slim Othmani/Afrique : entreprises et Etat doivent coopérer

"Il faut un grand road-show politico-économique pour dire que nous sommes de retour en Afrique", estime le président de NCA-Rouiba, Slim Othmani,...
Slim Othmani/Afrique : entreprises et Etat doivent coopérer
Ajouter un commentaire
  
Nom *
Email *
Votre commentaire *
Recevez la newsletter
de l'Euroméditerranée et retrouvez
tous les mois l'actualité franco-algérienne
OK
Groupe Benamor
© All Contents |  Contacts | Mentions légales
{POPUP_CONTENT}